Le Delta du Mê Kông

Published by Nina
Filled under: Non classé
Pas de commentaire

Le Delta du Mê Kông (Thốt Nốt) et Hồ Chí Minh (Gaël et Nina)

Le Honda Club

1234495051

29/12 : Gaël, Alex, Hanh et moi, nous arrivons « à la fraîche » à la gare routière de Ho Chi Minh (5h50 pour être précis) après avoir roulé toute la nuit. La chaleur ici se fait déjà sentir, il doit faire environ 22°C.

C’est le moment pour nous (Gaël et moi) de prendre nos billets pour Thốt Nốt et pour Alex et Hanh, un billet pour Vũng Tàu. A 6h, nous saluons donc nos deux camarades et leur souhaitons bonne route! Nos vacances commencent.

Aux alentours de 12h, nous arrivons enfin à destination, au Lotus du Mékong ou « Oan Sen Mekong », chez Serge Cabanel, où la température avoisine les 32°C. Oui, il s’agit bien d’un membre de la famille Cabanel, le célèbre peintre. D’ailleurs, le goût du pinceau s’est perpétué…

Le cadre est magnifique, c’est un petit coin de paradis calme et isolé sur un bras du Mékong, loin de tout circuit ou profit touristique. Nous sommes accueillis par Linh (la femme de Serge) qui nous mène jusqu’à notre chambre, accompagnée de Orus, le berger allemand. Dans le jardin, 2 oies, 1 singe, des arbres fruitiers et des fleurs en tout genre nous laissent penser que nous allons passer un agréable moment ici.

Mais pour ce faire, nous avons besoin de repos, car nous venons de passer 12h dans les transports… Nous nous installons donc dans les hamacs de la cabane sur pilotis et y resterons jusqu’au dîner. Entre temps, nous faisons connaissance avec une jeune canadienne, étudiante en Naturologie, Karine.

19h : le son de la corne nous invite à passer à table, ou plutôt, à l’apéro puisqu’en tant que camarguais qui se respecte, il n’y a pas de dîner sans apéro! Le dîner qui suit est préparé par Linh et s’avère un vrai régal! Copieux mais sain, c’est parfait.

30/12 : le programme de la journée est excitant : balade à moto dans le Delta! Mais d’abord, petit déjeuner ensoleillé en terrasse au bord de l’eau avec miel et confiture au menu, production locale s’il vous plaît. Puis arrive l’heure d’enfourcher la moto (très kitch mais délirante). A 8h, nous partons donc sur les sentiers ombragés et typiques du Delta. Nous y observons la vie des gens et admirons le cadre et le charme qui s’en dégagent. La convivialité, la solidarité et l’hospitalité des gens sur le Delta sont des valeurs naturelles, logiques.

D’ailleurs, nous avons été invités dans un lieu où le village fêtait (sûrement) l’anniversaire d’une célébrité ayant contribué à l’évolution et au développement du peuple vietnamien. Il s’agit des pratiquants de la religion Hoa Hao (forme de bouddhisme : « éveil du sentiment religieux devant la crise morale dont souffrit le Sud-Vietnam »). Fruits, boissons, biscuits et surtout questions nous ont été soumis! Un échange quelquefois difficile à cause de la barrière de la langue mais la bonne humeur et l’enthousiasme se font ressentir tout de même, et c’est l’essentiel. Après tout, l’échange se fait aussi bien oralement que physiquement.

Nous visitons également un four à brique sur la rive du Mékong, emplacement stratégique puisque le transport se fait ensuite par la voie fluviale. Serge nous explique que le riz est un aliment très écologique puisqu’on récupère l’écosse du riz pour en faire du combustible, dont la cendre est récupérée pour en faire du charbon.

Nous rentrons vers 16h au gîte. Gaël consacre son temps aux croquis, moi à la lecture et à la tenue de mon carnet de voyage.

31/12 : ce matin, c’est quartier libre. Gaël et moi décidons de louer un vélo et d’aller nous promener sur les bords du Delta. Le temps est superbe, on en profite! En déambulant sur les chemins à l’ombre des cocotiers, nous croisons comme d’habitude beaucoup d’enfants qui nous disent « Hello! » et qui nous suivent en courant derrière nous. Les mères aussi nous saluent et nous sourient, nous n’omettons bien sûr pas de leur retourner le geste.

Sur la route, des centaines de planches tressées sont exposées au soleil : ce sont des galettes de riz qui sèchent. On entend même le crépitement des galettes se décollant. Si vous vous demandez pourquoi les galettes de riz ont des reliefs différents, c’est parce que cela dépend du type de support sur lequel elles ont séché! A un moment, nous nous arrêtons pour observer la manière dont on fait cuire ces galettes avant de les poser sur la planche, puis on m’invite à essayer. Ça ne se refuse pas! Gaël, lui, est invité par une dame faisant cuire une pâte dans des petits moules à goûter sa préparation : c’est pas mal, mais est-ce un goûter, une entrée, un dessert? On ne le saura jamais.

Avant de retourner au gîte, nous passons faire un tour au marché qui commence à remballer puisqu’il est déjà 11h et à cette heure-ci, il commence à faire très chaud, il faut donc isoler les produits frais comme le poisson ou la viande.

A 12h, nous nous préparons nous-même notre déjeuner : une soupe de noodles aux épices.

Recette : Disposez les noodles dans le bol. Ajoutez-y les épices et la matière grasse contenus dans les sachets. Versez l’eau bouillante par-dessus. Attendez 3min. C’est prêt! C’est simple, sain, gouteux et peu onéreux!

Vers 13h30, nous embarquons avec Serge, Karine, Annie et 2 moussaillons à bord d’un petit bateau en bois pour une promenade sur les eaux du Delta. Ce tour nous permet de compléter notre ballade à moto et d’avoir un autre point de vue sur le Delta et sur la vie des habitants. Durant cette escapade, nous passons devant les rares « bateaux fleuris » du Vietnam (bateaux à bord desquels on peut acheter des fleurs ou des plantes). Puis nous nous arrêtons nous désaltérer dans un petit café au bord de l’eau, nous commandons un Ca fê Đa (café sucré avec de la glace). En fin d’après-midi, alors que le soleil se couche, nous traversons les rizières sauvages où le paysage verdoyant s’étend à perte de vue.

La journée s’achève autour d’une fondue vietnamienne (lẩu) et d’un verre de vin de Đà Lạt, occasion spéciale puisque nous somme le 31/12. Ici, les vietnamiens se réfèrent au calendrier lunaire contrairement à nous qui nous basons sur le calendrier solaire : ce jour n’a donc pas grande importance pour eux. Ceci dit, nous passons quand même un agréable moment et restons attablés 4h à discuter.

01/01/2011 : la journée commence tôt (6h) puisque nous partons, Karine, Annie, Gaël et moi au marché de Thốt Nốt, à environ 10 km du gîte. Le bus nous dépose à quelques mètres du marché et nous commençons à déambuler dans ce dédale parfumé. Poissons, viandes, fruits, légumes mais aussi vannerie, vêtements, tissus et restaurants de rue font toutes la richesse de ce marché typiquement vietnamien. Les dames (puisque ce sont les dames qui travaillent ici) tentent de nous vendre leur marchandise et nous font goûter quelques une de leurs préparations.

Tout près d’ici, nous visitons un temple caodaïste, temple surchargé en décorations et en couleurs mais néanmoins à visiter!

Puis vient l’heure du retour au gîte, qui fût d’ailleurs chaotique. A 13h30, nous montons à bord d’un premier minibus qui nous demande en route la modique somme de 10 $ alors que nous n’avions payé que 5000 VND/personne à l’aller (0,20 €). Nous tentons de négocier le prix « normal », mais l’homme refuse. Il nous dépose à l’arrêt de bus suivant. Nous attendons donc 10 min sous la chaleur pesante, quand un bus arrive enfin! Cette fois-ci, nous arrivons à destination, pour 5000 VND/personne négociés au lieu de 10000 VND.

L’après-midi, nous restons au gîte nous reposer. Nous faisons un petit tour au cybercafé du coin avant d’apprécier notre dernier dîner.
02/01 : c’est le jour de départ. A 7h30, nous quittons Serge, Linh, Karine et Annie ainsi que ce merveilleux cadre que nous regretterons peut-être un peu les jours suivants… Le minibus nous conduit tout droit à Hồ Chí Minh où nous arrivons vers 13h. Un taxi nous conduit ensuite dans le centre, plus précisément dans le « quartier routard », où nous trouvons un hôtel très correct pour 16$/nuit pour une chambre double. Affamés, nous mangeons un petit morceau dans la rue, puis nous visitons le centre de la ville avec ses gratte-ciels, ses quelques monuments et ses boutiques de luxe.

03/01 : nous passons la matinée du côté du marché de Chợ Lớn, qui signifie « grand marché », dans le quartier chinois. Mais nous n’y resterons que peu de temps car ici, les affaires sont sérieuses! Impossible donc de circuler tranquillement et de prendre son temps, ici les gens bossent dur et n’ont pas le temps de plaisanter!

Nous mangeons puis passons l’après-midi au jardin botanique au Nord de la ville et photographions serpents, éléphants, girafes, oiseaux, crocodiles, singes, lions etc… Nous assistons même à un spectacle d’éléphants, qui eux, étrangement, n’ont pas l’air malheureux…

Le soir, nous sortons. Nous allons au cinéma voir un film et pas n’importe lequel : TRON legacy, qui sort en France le 9 Février et qui est très attendu! Un film avec des effets spéciaux et un univers spectaculaire, malgré (il faut le reconnaître), un scénario un peu commun…

04/01 : nous passons l’après-midi avec Yann Dao, qui effectue son stage lui aussi au Vietnam. On mange un morceau dans la rue puis il nous emmène au centre commercial du Vincom Center où nous nous accordons (tự cho mình được thưởng thức) un petit péché mignon : une gaufre avec glace et coulis de fruits rouges. Nous échangeons nos expériences vécues et passons un très bon moment!

Vers 16h, Yann nous raccompagne à l’hôtel. Nous prenons un taxi pour l’aéroport et rejoignons notre équipe de choc! Hà Nội nous attend…

Share this article: Facebook, Digg This, Del.icio.us, StumbleUpon, Tweet this
RSS 2.0 feed | Trackback

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: